Cette petite encyclopédie du catch selon KING CATH vous permettra d'en savoir plus sur les origines de ce sport-spectacle à travers le monde, et vous donnera également des informations sur ce qu'est le catch ainsi que les possibilités d'en voir à la télévision et les termes techniques utilisés pour ce sport-spectacle.

Les informations publiées dans la partie "Informations" de Catchland.com sont (c) et ne peuvent être reproduites sans notre autorisation préalable.

Sommaire

Historique du catch en France
Historique du catch en Angleterre
Historique du catch aux Etats-Unis
Historique du catch au Japon

Le catch: définition et types de matches
Dictionnaire des termes du catch
Diffusion du catch à la télévision française

Un historique du catch au Japon

Au Japon, de même que la culture manga, le catch est une véritable culture pour une énorme quantité de fans. On désigne d'ailleurs le catch là-bas sous le nom de "puroresu" (contraction de purofesshonaru resuring, autrement dit "professional wrestling" en japonais). Le catch au Japon fait preuve d'un respect manifeste de la part des spectateurs. Alors que l'ambiance dans les galas des autres pays est souvent électrique, les fans japonais sont beaucoup plus silencieux, ne se manifestant que pour les belles actions. Cependant, contrairement aux apparences, les catcheurs nippons sont souvent considérés comme de véritables légendes et, pour les athlètes du monde entier, pouvoir évoluer au Japon est quelque chose de très prestigieux.

L'essor du puroresu se développe en parallèle au succès grandissant du catch aux Etats-Unis. Il est coutume de dire que c'est avec l'avènement de Rikidozan que le puroresu a réellement explosé. Rikidozan, ancien lutteur sumo, décide de se lancer dans le catch en 1950 et s'entraîne pour devenir un catcheur professionnel. Après avoir lutté plus de 300 combats aux Etats-Unis, Rikidozan fonde en 1953 la JWA (Japan Pro Wrestling Alliance): c'est la première compagnie à organiser des spectacles de catch à temps complet au Japon. Les premiers galas de la JWA sont retransmis à la télévision sur les chaînes NTV et NHK et voient un combat prestigieux en tête d'affiche: Rikidozan et son partenaire Kimura contre deux catcheurs spécialement venus des Etats-Unis, les Sharpe Brothers (Mike et Ben). Le succès est tellement colossal que des milliers de personnes s'agglutinent devant les bureaux de la chaîne NTV qui diffuse le gala dans la rue! Le succès de la JWA est tel que deux grandes organisations apparaissent à leur tour: la AJPW (All-Japan Pro Wrestling) fondée par Toshio Yamaguchi, et la IPWF (International Pro Wrestling Force), mise en place par un judoka de légende au Japon, Masahiko Kimura. En 1954, pas moins de six organisations de catch féminin sont également formées!

Le 22 décembre 1954 est une date capitale pour le puroresu avec un combat de championnat pour le championnat japonais entre Rikidozan et Masahiko Kimura. Un combat qui verra la victoire de Rikidozan, qui entrera dans la légende comme le premier champion japonais mais aussi une controverse, Kimura déclarant que Rikidozan a porté réellement les coups pendant son combat. Rikidozan continue sur son succès en remportant de nombreux championnats japonais et même internationaux, puisque lui et son partenaire Koukichi Endo s'octroient les titres par équipe de la prestigieuse NWA (National Wrestling Alliance) américaine. Rikidozan sera encore une fois acteur d'une grande première alors qu'il affrontera Lou Thesz, alors champion mondial, au Japon dans le plus grand stade de Tokyo devant une affluence record de 30 000 fans. Finalement, en 1962, Rikidozan bat "Classie" Freddie Blassie et devient le premier asiatique à remporter un championnat mondial, en l'occurence celui de la WWA. Malheureusement, Rikidozan a des ennuis avec les yakuzas (la mafia japonaise) et se voit poignarder en août 1963 dans une boîte de nuit à Tokyo. Il décèdera l'année suivante à l'âge de 39 ans. Ses amis Toyonobori, Yoshinosato, Koukichi Endo et Michiaki Yoshimura décident de continuer à s'occuper de la JWA.

Avec le décès de Rikidozan, plusieurs pensaient que ce serait la fin du catch au Japon. Pourtant, une star du nom de Giant Baba (de son vrai nom Shohei Baba) va prendre le relais et remporter une multitude de championnats, devenant même le premier catcheur étranger à remporter le prestigieux championnat suprême de la NWA. Giant Baba forme également sa propre version de la All-Japan Pro Wrestling, et l'affilie à la NWA, de sorte que la popularité de la AJPW explose. Giant Baba devient une figure très médiatique, invitée même à des jeux ou des débats de la télévision japonaise. Dans les années à venir, de nombreux catcheurs américains viennent défendre leurs championnats au Japon et même si la JWA décline, perdant sa diffusion à la télévision en 1972 et fermant en 1973, la popularité du catch au Japon explose avec l'avènement de grandes stars comme Shozo Kobayashi ou Antonio Inoki. Ce dernier crée une fédération qui deviendra une des plus importantes du Japon, la NJPW (New Japan Pro Wrestling). Cette dernière rejoindra elle aussi la NWA pour bénéficier d'une grande exposition médiatique.

En juin 1976 a lieu l'un des plus grands combats de l'histoire du catch, opposant le champion de boxe Muhammad Ali à Antonio Inoko dans un combat entre un boxeur et un catcheur. Au bout de 15 rounds, pas de vainqueur, mais un Ali qui rentrera aux Etats-Unis avec des blessures aux jambes, Inoki esquivant les coups d'Ali en restant principalement au sol.

Les termes du catch japonais

"Puroresu" (prononcer Prorès) est le nom donné au Japon au catch: il s'agit de la contraction en japonais du mot "pro wrestling" et constitue un terme générique désignant le catch au Japon.

Strong Style est un descriptif appliqué au style de catch pratiqué dans certaines ligues comme la New Japan. Dans ce style de catch, qui se rapproche de la lutte des années 1950, les combats se basent sur des échanges de coups directs et violents (coups de pieds, de poing, atémis) auxquels sont ajoutées des techniques de lutte au sol plus conventionnelles. Le String Style se base sur la résistance physique des protagonistes et sur la façon de mettre en valeur les coups portés par l'adversaire. C'est également un style de combat qui tend vers un certain réalisme et valorise les catcheurs poids-lourds. Parmi les meilleurs représentants du Strong Style, on retrouve des noms légendaires comme Antonio Inoki, Genichiro Tenryu ou Kensuke Sasaki.

Le King's Road est le style développé par la compagnie rivale de la New Japan, la All-Japan Pro Wrestling. Même s'il ne s'éloigne pas totalement du Strong Style (dont il reprend certaines caractéristiques comme les coups directs), il se veut plus éclectique et incorpore des éléments de lutte gréco-romaine (en particulier les souplesses et leurs variantes) et de high-flying. Ce sont d'ailleurs les souplesses et leurs multiples variantes, développées au fur et à mesure des années par les catcheurs japonais, qui ont permis au King's Road de gagner en popularité, et qui ont permis le développement de prises parmi les plus réalistes et les plus dangereuses comme le Tiger Driver, le Genso Bomb ou le Burning Hammer. Parmi les meilleurs représentants de cette forme de catch, on retrouve des japonais comme Mitsuharu Misawa ou Kenta Kobashi mais aussi des "gaijin" (travailleurs étrangers au Japon) comme "Dr Death" Steve Williams.

Le lucharesu dérive de la lucha libre mexicaine et se veut plus réaliste avec notamment un développement des prises au sol et une meilleure gestion des affrontements directs frontaux (coups de pieds et de poings). Les catcheurs qui évoluent dans ce style (comme Ultimo Dragon ou Jushin "Thunder" Lyger) sont considérés parmi les meilleurs techniciens de la profession.

Le Joshi est une forme de catch féminin qui ressemble un peu au King's Road. Certaines ligues prônent également une accentuation sur le shootwrestling. La particularité du Joshi est d'opposer souvent des catcheuses de gabarit opposés.

Les principales promotions japonaises



NJPW
New Japan Pro Wrestling
C'est l'une des principales promotions au monde, et qui est notamment affiliée à la NWA. Elle a été fondée en 1972 par Antonio Inoki. Elle a des liens de travail avec la CMLL, la NWA et la TNA en Amérique. La majeure partie de son capital est actuellement détenue par Yuke's Future Media Creators, une compagnie japonaise basée à Osaka qui publie des jeux vidéo.

AJPW
All-Japan Pro Wrestling
La AJPW a été fondée en octobre 1972 par Giant Baba et les frères Momota, les fils de Rikidozan. Initialement, la promotion était affiliée à la NWA jusqu'à la fin des années 1980. A la mort de Giant Baba en 1999, c'est Mistuharu Misawa qui hérite des rênes de la AJPW jusqu'à sa démission en juin 2000 pour fonder la Pro Wrestling NOAH. C'est actuellement Hiroshi Hase qui dirige la promotion.
Le titre majeur de la AJPW est le Triple Crown Championship qui doit son nom au fait qu'il vienne de l'unification du championnat NWA United National, du championnat poids-lourds PWF et du championnat poids-lourds international NWA. L'unification des championnats s'est faite le 18 avril 1989 suite à la victoire du champion international NWA Jumbo Tsuruta sur le champion poids-lours PWF et NWA United National, Stan Hansen.

Pro Wrestling NOAH
La Pro Wrestling NOAH a été fondée en 2000 par Mitsuharu Misawa après que ce dernier ait quitté la AJPW en 2000. La promotion a de multiples ententes de travail, notamment avec les promotions américaines Ring Of Honor, World League Wrestling, Pro Wrestling Zero-1, et Asistencia Asesoría y Administración (AAA). Le titre majeur de la Pro Wrestling NOAH est le championnat poids-lourds GHC (Global Honored Crown).

Dragon Gate
La Dragon Gate est une promotion indépendante japonaise autrefois appelée Toryumon Japan, qui se distingue par le fait qu'elle soit surtout axée sur le catch aérien et technique. En 2004, Ultimo Dragon quitte la Toryumon Japan, obligeant les officiels à changer de nom. CIMA est déclaré le premier champion de la DG, étant le dernier détenteur du titre Ultimo Dragon Gym. La Dragon Gate a présenté ses premiers galas aux Etats-Unis en septembre 2008 et présentera ses premiers galas en Europe en mai 2009.

HUSTLE
HUSTLE est une promotion fondée en 2004 et gérée par Nobuhiko Takada dont l'approche du catch est différente de celle qu'on peut voir dans les autres promotions japonaises et qui se rapproche plus du divertissement sportif à l'américaine.

Pro Wrestling Zero1
Pro Wrestling Zero1 est une promotion fondée en 2001 par Shinya Hashimoto et Shinjiro Otani. Elle était affiliée à la NWA jusqu'à fin 2004.




AJPW-All-Japan Pro Wrestling
Championnat de la AJPW
Yoshihiro Takayama
Championnat Junior-Heavyweight
Kaz Hayashi
Championnat par Equipe Unifié
Minoru Suzuki & Taiyo Kea
Championnat par Equipe All-Asia
Minoru Suzuki & NOSAWA Rongai

Dragon Gate
Open The Dream Gate
Naruki Doi
Open The Brave Gate
CIMA
Open The Triangle Gate
WARRIORS-5 (CIMA & Gamma & Kagetora)
Open The Twin Gate
Real Hazard (Ryo Saito & Genki Horiguchi)
Open The Owarai Gate
Anthony W. Mori
Open The Owarai Twin Gate
Don Fuji & Kikutaro

NJPW-New Japan Pro Wrestling
Championnat de la NJPW
Manabu Nakanishi
Championnat Junior-Heavyweight
Tiger Mask
Championnat par Equipe
Team 3D
Championnat par Equipe Junior
Motor City Machineguns

NOAH-Pro Wrestling NOAH
Championnat GHC
Jun Akiyama
Championnat Junior-Heavyweight
KENTA
Championnat par Equipe
Akitoshi Saito & Bison Smith
Championnat par Equipe Junior
Yoshinobu Kanemaru & Kotaro Suzuki
Championnat Hardcore
Makoto Hashi